Septembre 2018 – Tracer les lignes d’un progrès biocompatible. Tel est le dessein de ce blog qui naît à un moment où abondent les initiatives de transitions mais où les politiques sont en panne. C’est donc la vitalité pragmatique et démocratique qui viendra nourrir cet espace : histoires des gens qui font, qui investissent, qui changent leurs manières d’agir, de fabriquer, d’échanger pour compter avec et sur le vivant ! Depuis un an, j’enquête pour saisir les structures porteuses d’une conversion de l’économie par le vivant et je viens de publier L’Urgence du vivant : vers une autre économie. Ce blog prend le relais pour raconter comment nous pouvons miser sur la vie, l’organique, le relationnel, le politique… dans un continuum réaliste qui inscrit nos aspirations et nos innovations dans les dynamiques de la biosphère. Ici se trouve le monde d’après.