www.tek4life.eu

Tek4Life conçoit et organise

 

Les forums

 

 

 

L'événement

PACTISER AVEC LE VIVANT

Nouvelles orientations pour un monde habitable

Les 10 et 11 octobre 2019 à la Cité Fertile (Pantin)
 
Deux jours d’ateliers, de débats, de rencontres, de pitchs, de colportages, d’interventions artistiques, de théâtre-forums...
Un village des initiatives où entrepreneurs, scientifiques, étudiants et designers partagent leurs projets, leurs créations dans un dispositif interactif en renouvellement permanent.
 
Un pays invité, l'Inde, pour nous aider à décentrer notre regard occidental. Autour de Navi Radjou, théoricien de l'économie frugale.

L’avenir n’est pas écrit mais il est clairement menacé. L’effondrement, celui du monde vivant et celui des sociétés démocratiques, n’a plus rien d’improbable. Pourtant, notre époque semble amorcer un retournement : les limites ne sont plus vues comme des obstacles à dépasser mais comme des sources d’inspiration. Biocontrôle dans les champs, soutien des microbiotes dans nos tubes digestifs, usines moléculaires pour la chimie, fermentation des déchets productrice de biogazs… Le monde organique offre des opportunités pour ajuster nos modes de production aux milieux vivants. Désormais, le vivant est notre boussole, notre allié : il nous affranchit des ressources fossiles ; il est garant des équilibres planétaires.

Avec lui, nos modes de production, de consommation jusqu’à nos modes de vie se réinventent. Tous les secteurs se métamorphosent : dans l’alimentation, l’habitat, la mobilité, la chimie, l’énergie...des solutions inédites émergent. Elles sont portées par des acteurs qui cultivent la coopération, les logiques d’interdépendance et de régénération sans craindre l’éphémère, l’incertain, le vulnérable. Il s’agit d’apprendre à « faire avec le vivant en évolution », en nous éloignant de l’illusion de la maîtrise et de la domination.

Cette conversion, si elle est menée avec précaution pour maintenir les sols, les écosystèmes, les biens communs est capable de réduire l’impact du dérèglement climatique.
Le FESTIVAL VIVANT place sous nos yeux les germes de cette aventure humaine inédite. Il nous donne à rêver, à baliser les dynamiques à l’œuvre, à animer les projets que chacun porte. Ainsi fera-t-il apparaître les contours d’un pacte avec le vivant, qui mérite bien une fête, celle du Festival vivant.

 

Des partenaires en résonance pour un événement VIVANT


Le FESTIVAL VIVANT est une immersion au sein des nouveaux possibles engendrés « par et avec » le vivant. Artistes, designers, industriels, responsables académiques et politiques, étudiants ou militants associatifs et syndicaux…questionnent ces possibles et aident à dessiner les scénarios souhaités d’un avenir commun.
Le FESTIVAL VIVANT est un milieu de germination pour des relations fécondes. Il invente des formats de partages inédits : ateliers de projection des possibles, pitchs saveurs, conversations inspirantes, rencontres déclic, manifestations artistiques, surprises théâtrales…

Ces formats sont le moyen pour les partenaires non seulement de mettre en avant leurs projets et leurs réalisations mais de disposer de moments pour challenger leurs réflexions, s’exposer à une pluralité de points de vue.

 

2 journées pour S’ORIENTER et SE PROJETER
6 axes d’interaction pour pactiser avec le Vivant

 

pucebig green 10 octobre : S’ORIENTER : la puissance du Vivant !

quote01Les limites des écosystèmes sont en réalité une chance pour orienter l’innovation vers des approches plus diversifiées et adaptées. Une nouvelle prospérité est possible si nous comprenons les ressources du Vivant. Quantité d’expériences, de savoirs et savoir-faire sont déjà là. Il s’agit de montrer comment se répondent et se complètent agroécologie et biocontrôle, production biosourcée et nouveaux matériaux, économie de la ressource et solutions fondées sur la nature.…


Avec l’ambition de « faire système » selon trois axes :


pucebig red squareS'orienter en s'inspirant des capacités du vivant : performance globale, intégration locale, adaptation et résilience
Le vivant est relation, sa stabilité vient de ses capacités d’évolution, sa résilience tient dans son organicité (recomposition permanente des structures). Le vivant est histoire : il internalise ses expériences dans ses structures immunitaires ou de mémorisation. Comment tenir compte de ces réalités mal connues dans notre économie ?

 

pucebig red squareInventer des modèles de production fondés sur le vivant pour l'agriculture comme pour l'industrie
Refonder les références à la performance (globale), Penser la pertinence (en contexte, loin des standards), Intégrer la question énergétique, redonner vie aux sols, produire sans déchets, revitaliser les territoires…

 

pucebig red squareAdopter des modes de vie plus cohérents, à la fois soucieux du vivant et créateurs de liens
Repenser les mobilités, la santé, l’alimentation, l’habitat,… pour économiser les ressources, les régénérer et enrichir nos vie

 

pucebig green

11 octobre : SE PROJETER : la réinvention des règles !

quote02Nos cadres économiques, juridiques et politiques sont à réviser. Pactiser avec le vivant, c’est amener les acteurs à revoir profondément les règles du jeu pour intégrer dans leurs décisions le maintien de la biosphère. Il s’agit de revoir nos conventions comptables, nos priorités numériques, nos manières d’organiser la vie démocratique …

Au sein du FESTIVAL VIVANT, nous débattons des chemins de transition réellement opérant et donc … subversifs : comment déployer une économie qui compte avec le vivant ? Comment donner sens à la transition numérique ? Comment imaginer de nouvelles solidarités, valoriser les potentiels latents dans de nouvelles pratiques démocratiques ?

Il faut trouver les bons leviers pour avancer et faire face à l’urgence selon trois axes


pucebig red square Gouverner les biens communs et redonner toute leur place aux territoires.
Les milieux sont notre assurance vie. L’eau, l’air, les sols, les minerais sont utilisés par l’industrie sans contrepartie. De même la biodiversité offre quantité de services écosystémiques. Comment assurer leur maintien et leur régénération ? Quelle gouvernance territoriale mettre en place ?

 

pucebig red square Développer des Indicateurs de résilience et de vitalité et apprendre à compter avec le vivant.
Pour piloter nos économies, nous avons besoin de boussoles. La priorité étant de garantir l’habitabilité de la terre, quels sont les indicateurs aptes à nous orienter dans une trajectoire vertueuse ?

 

pucebig red square Maîtriser le numérique au service de la transition écologique.
Comment concevoir les plateformes numériques comme des sentinelles de la nature ? Comment préserver l’apprentissage et les expériences sensorielles humaines et mettre les automates au service des relations ?

 

A la rencontre de personnalités prestigieuses et singulières

 

D’ores et déjà des invités de grande hauteur de vue ont donné leur accord pour venir dialoguer avec nous. L’Inde sera notre « pays invité », avec Navi Radjou qui viendra échanger avec deux grands patrons. Vous entendrez l’anthropologue Augustin Berque parler de mésologie (pour sortir de la dichotomie homme/environnement. Bruno Latour, Vinciane Despret et Thomas Heams (sous réserve) ouvriront les voies pour reconsidérer la relation au vivant. Gaël Giraud, Bernard Stiegler, Jacques Richard montreront comment on peut incarner d’autres représentations des capitaux pour assurer la vitalité des sociétés e des territoires. Des entrepreneurs innovants seront présents comme Nicolas Chabanne (C’est qui le patron) ou Katia Bastioli (Novamont)

Le FESTIVAL VIVANT 2019 est porté par TEK4life et ses Partenaires.


pucebig red squareLe Festival VIVANT 2019 se tient sous le patronage du Ministère de l’Agriculture et de l'alimentation, avec les soutiens d'AgroParisTech (Ecole, Alumni et Fondation) et des acteurs déjà impliqués dans le Forum BioRESP (Novamont, Groupe InVivo, SupBiotech, EpE, OREE...)

 

Le FESTIVAL VIVANT incarne une réconciliation entre technos et vivant au service du bien commun. Il manifeste un nouvel imaginaire du progrès en phase avec le vivant. Il se déroule à la Cité Fertile de Pantin, un tiers-lieu au nom prédisposé, à deux pas de la Villette. Espace de fertilisation et de préfiguration du futur écoquartier qui verra le jour sur l’ancienne friche SNCF, la Cité Fertile s’apparente à une mini-ville test pour les générations futures

 

Le premier FESTIVAL VIVANT s’est tenu sur le campus Paris Diderot en septembre 2016, dans le cadre du programme européen Synenergene. Quinze partenaires ont soutenu le FESTIVAL VIVANT 2016, acteurs du développement durable, de l’enseignement et de la recherche, médias de l’innovation. Voir les vidéos, images, comptes rendus et catalogue

TEK4life met en œuvre cet événement avec ses partenaires, organismes de recherche, industriels, associations, écoles ou universités…

TEK4life lance 2 appels à contributions

pucebig green

Vers les étudiants, start-ups ou associations pour réaliser des pitchs pour mettre en valeur une démarche originale avec le vivant - VOIR ICI l’AAP PITCH

pucebig green

Vers les artistes ou designers pour proposer une création (maquette, prototype, vidéo, dispositif...) - VOIR ICI l’AAP CREATION

 

Inscrivez-vous aux prochains événements

FORUM BIORESP DU 26 JUIN 2019

 

FESTIVAL VIVANT DES 10 ET 11 OCTOBRE 2019

 

 

 

Les derniers articles des blogs de Tek4Life