Les disruptions se multiplient aux interfaces entre nanotechnologies, biotechnologies, technologies numériques et neurosciences. La veille et l’anticipation de ces « courts circuits » est véritablement stratégique. Elle passe par une compréhension à la fois des dimensions techniques et des contextes socioéconomiques. TEK4life travaille diverses études de cas avec son vaste réseau d’experts et son Conseil scientifique.

TEK4life produit des travaux de recherche sur les pratiques émergentes à l’interface entre les nouvelles technologies et le vivant : écologie industrielle, bioéconomie, chimie du renouvelable transition écologique, innovation frugale, revitalisation des territoires…